L'euro rétrograde au seuil de 1,40 dollar

le
0
Début mai, l'euro se rapprochait dangereusement de 1,50 dollar. Depuis, il a décroché de 6% alors que les dettes des États européens - Grèce en tête - tourmentent les marchés mondiaux. Le franc suisse a atteint son record historique. Le Bélarus a dévalué son rouble de 36%.

Ce mercredi matin, les pressions baissières sur l'euro reprennent le dessus face au billet vert, la monnaie unique s'échangeant aux alentours des 1,4030 dollar contre 1,4118 hier soir. En plus d'un mouvement de prises de bénéfices après le rebond de la veille - la confiance des entreprises en Allemagne s'est bien reprise, rassurant les investisseurs - «les craintes sur la crise de la dette de la zone euro s'aggravent», explique Saxo Banque dans sa note quotidienne. Preuve de ces fortes inquiétudes, «les taux à deux ans grecs se sont tendus atteignant des niveaux records à 25,736%». Il faut dire que la question d'une possible restructuration de la dette grecque continue de susciter la polémique. Les mises en garde contre cette éventualité ne cessent de se multiplier à l'instar des déclarations des membres de la Banque centrale européenne (BCE), des ministres des Finances européens, ou encore de celle de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France affirmant que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux