L'euro recule face au dollar, Yellen veut une hausse des taux "relativement rapide"

le
0

L'euro reculait légèrement jeudi face au dollar alors que la présidente de la Fed, Janet Yellen, a confirmé qu'elle souhaitait une hausse des taux directeurs américains "relativement rapidement".

Vers 17H15 GMT (18H15 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0654 dollar, à son plus bas niveau depuis début décembre 2015, contre 1,0688 dollar mercredi vers 22H00 GMT.

Le devise européenne montait un peu face à la monnaie nippone, à 116,78 yens contre 116,59 yens mercredi.

Le dollar progressait aussi face à la devise japonaise, à 109,59 yens contre 109,09 yens la veille.

Lors de sa première intervention publique depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine, Janet Yellen a de nouveau affirmé qu'un resserrement du crédit "pourrait bien être approprié relativement rapidement si les données économiques continuent de montrer des progrès".

"C'est une nouvelle preuve que la Fed relèvera ses taux dès sa prochaine réunion en décembre", estimaient les analystes de Capital Economics.

Elle s'est cependant aussi montrée prudente, insistant plusieurs fois sur le fait que l'économie américaine avait encore une marge d'appréciation.

Elle a par ailleurs affirmé qu'elle comptait rester en poste jusqu'à la fin de son mandat en 2018.

"S le dollar n'a pas plus grimpé, c'est que les marchés estiment qu'ils se sont déjà positionnés d'une façon satisfaisante pour une hausse des taux en décembre", expliquait Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

L'hypothèse d'une hausse des taux est renforcée par la vigueur de l'économie américaine, qui a une nouvelle fois été prouvée avec la chute surprise ce jeudi des inscriptions hebdomadaires au chômage, au plus bas depuis 43 ans.

Par ailleurs, le futur président des Etats-Unis, Donald Trump, a affirmé son intention de conduire une politique d'investissements massifs, ce qui pourrait entraîner de l'inflation.

La Fed, dont la mission est notamment de protéger la valeur du dollar, pourrait donc être amenée à relever ses taux d'intérêt dès décembre pour contre-balancer cette inflation prévue.

La hausse des taux de la Fed entraînerait une valorisation du dollar, et c'est sur ces anticipations que le billet vert atteint des sommets depuis plusieurs semaines.

De son côté, la livre sterling a connu un léger accès de vigueur face à l'euro après l'annonce des chiffres des ventes au détail, qui ont bondi de 1,9% en octobre sur un mois, prouvant une nouvelle fois la santé de l'économie du Royaume-Uni post-Brexit. Mais la livre a rapidement effacé ses gains.

"Malgré toutes les incertitudes entourant la sortie de l'Union européenne, l'économie continue son chemin, même si des turbulences importantes sont attendues au début de l'année prochaine, quand une vague de hausses des prix est attendue", prévenait Michael Hewson, de CMC Markets.

Vers 17H15 GMT, la livre britannique montait face à la monnaie unique européenne, à 85,52 pence pour un euro, ainsi que face au dollar, à 1,2460 dollar pour une livre.

La devise suisse se stabilisait face à l'euro, à 1,0705 franc pour un euro, ainsi que face au billet vert, à 1,0046 franc pour un dollar.

La devise chinoise repartait à la hausse face au dollar, à 6,8781 yuans pour un dollar, contre 6,8804 yuans pour un dollar mercredi à 15H30 GMT.

L'once d'or reculait à 1.226,75 dollars au fixing du soir, contre 1.229,20 dollars au fixing de mercredi soir.

-------------------------------

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant