L'euro profite de prises de bénéfices sur le dollar

le
0

L'euro montait vendredi face au dollar, les cambistes profitant d'une période très calme aux Etats-Unis à l'occasion de Thanksgiving pour prendre leurs bénéfices sur un billet vert en pleine flambée depuis le début novembre.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro valait 1,0603 dollar - repartant en hausse après avoir baissé à 1,0518 dollar, au plus bas depuis mars 2015 - contre 1,0553 dollar jeudi vers 22H00 GMT.

L'euro montait légèrement face à la monnaie nippone, à 119,89 yens - après avoir atteint 120,16 yens, au plus haut depuis cinq mois - contre 119,61 yens jeudi.

Le dollar reculait un peu face à la devise japonaise, à 113,08 yens - repartant en baisse après avoir monté à 113,90 yens, au plus haut depuis mars - contre 113,34 yens la veille.

"Vu que la semaine a été raccourcie par un jour férié" aux Etats-Unis, "et qu'il n'y a aucune actualité majeure, cela donne aux cambistes l'occasion de prendre leurs bénéfices après la très forte hausse du dollar depuis bientôt trois semaines", a résumé Omer Esiner, de Commonwealth Foreign Exchange.

Le billet vert, qui a flambé dans le sillage de l'élection inattendue début novembre du républicain Donald Trump à la présidence américaine, marque donc le pas en l'absence de nombreux investisseurs américains qui préfèrent faire le pont au lendemain d'un jour férié très suivi pour Thanksgiving ("action de grâce").

"Les échanges sont manifestement très limités aujourd'hui, ce qui pèse un peu sur le dollar", a insisté M. Esiner.

Les observateurs s'accordaient largement à ne pas y voir un renversement de tendance pour le billet vert, mais remarquaient que les cambistes pouvaient faire preuve de prudence avant une semaine chargée en indicateurs.

"Il va y avoir des statistiques importantes, en premier lieu les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis", a écrit Nick Bennenbroek, de Wells Fargo.

Etant donné que les cambistes ne doutent plus que la Réserve fédérale (Fed) relèvera ses taux en décembre, ce qui profiterait au dollar, il faudrait néanmoins une très mauvaise surprise pour modifier ces attentes.

"En ce qui concerne les perspectives du dollar, elles sont neutres à court terme après cette récente période de rééquilibrage, mais on peut s'attendre à une force renouvelée à moyen terme", a conclu M. Bennenbroek.

Sur le reste du marché des changes, la livre turque continuait à évoluer à ses plus bas niveaux historiques, toujours lestée par l'annonce la veille de l'arrêt temporaire des négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne (UE) voté par le Parlement européen.

Vers 19H00 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie européenne, à 85,12 pence pour un euro, et avançait très légèrement face au dollar, à 1,2457 dollar pour une livre.

La devise suisse baissait légèrement face à l'euro, à 1,0744 franc pour un euro, et montait un peu face au billet vert, à 1,0133 franc pour un dollar.

La devise chinoise a terminé en hausse face au dollar, à 6,9188 yuans pour un dollar à 15H30 GMT contre 6,9219 yuans jeudi à 15H00 GMT.

L'once d'or a fini à 1.187,70 dollars au fixing du soir - repartant en hausse après avoir vu son cours baisser à 1.171,06 dollars, au plus bas depuis dix mois-, contre 1.186,10 dollars jeudi.

----------------------------------

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant