L'euro perd du terrain face à un dollar revigoré

le
0

L'euro baissait jeudi face à un dollar revigoré après une trajectoire en montagnes russes la veille avec l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche, les cambistes balayant rapidement leurs inquiétudes initiales et espérant de nouveau un resserrement monétaire aux États-Unis le mois prochain.

Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), l'euro valait 1,0882 dollar - tombant même vers 15H00 GMT à 1,0865 dollar, son niveau le plus faible en deux semaines - contre 1,0914 dollar mercredi vers 22H00 GMT.

La monnaie européenne se reprenait face à la monnaie nippone, à 115,99 yens - grimpant même vers 12H05 GMT à 116,58 yens, au plus haut depuis fin juillet - contre 115,39 yens mercredi soir.

Le dollar aussi gagnait du terrain face au yen, à 106,59 yens - atteignant même vers 14H40 GMT 106,95 yens, son plus haut niveau depuis fin juillet - contre 105,72 yens la veille.

"L'élection de M. Trump comme 45e président des États-Unis n'a pas été le seul choc mercredi: la réaction des marchés a été encore plus surprenante", notait Hussein Sayed, analyste chez FXTM.

Mercredi, les places financières qui affichaient une large préférence à l'idée d'une victoire de la démocrate Hillary Clinton se sont d'abord affolées au fur et à mesure que Donald Trump se rapprochait de la Maison Blanche, faisant chuter le billet vert. Ce dernier est tombé à 1,1300 dollar pour un euro, un plus bas en deux mois, ainsi qu'à 101,20 yens pour un dollar, au plus bas en cinq semaines, et 0,9550 franc suisse pour un dollar, un plus bas depuis mi-août.

Puis les investisseurs se sont mis à racheter du dollar. Selon les analystes, en gagnant parallèlement les législatives, le parti républicain, considéré comme plus favorable au milieu des affaires que les démocrates, donne un gage de stabilité aux marchés.

"Le discours de M. Trump après sa victoire a eu une forte influence sur le renversement de tendance de mercredi car il s'est concentré sur l'unité et sur le besoin de dépenser pour faire croître de nouveau l'économie", notait Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Et pour Simon Smith, analyste chez FxPro, les mouvements de vente sur le dollar, notamment face au yen, suite à l'annonce de la victoire de M. Trump ont peut-être été exacerbés par le fait qu'ils ont eu lieu sur les places financières asiatiques, dans une région qui risque d'être plus affectée que l'Europe par une administration américaine plus protectionniste.

Mais pour l'instant, les détails sur le programme politique de M. Trump restent flous, ce qui devrait maintenir un niveau élevé de volatilité sur les marchés dans les semaines à venir, notamment avant la réunion de décembre de la Réserve fédérale américaine (Fed), même si les marchés s'attendent encore largement à ce que l'institution annonce une hausse de ses taux d'intérêt.

Par ailleurs, la monnaie unique européenne souffrait d'une hausse du risque politique en Europe alors que les mouvements populistes aux Pays-Bas, en France et en Allemagne pourraient faire une poussée lors des élections prévues dans ces pays en 2017, alimentée par le vote pour le Brexit au Royaume-Uni et l'élection de M. Trump, notaient des analystes.

De son côté, le peso mexicain restait sous pression, évoluant à 20,43 pesos pour un dollar vers 17H00 GMT, face aux menaces du républicain de remettre en cause des accords de libre-échange. Après l'annonce de la victoire de M. Trump, le peso était tombé à un plus bas historique, à 20,78 pesos pour un dollar, alors qu'il évoluait auparavant à des plus hauts depuis mi-août.

Vers 17H00 GMT, la livre britannique gagnait du terrain face à la monnaie européenne, à 86,90 pence - atteignant même vers 16H30 GMT 86,70 pence, son niveau le plus fort depuis fin septembre. La livre montait aussi face au billet vert, à 1,2525 dollar pour une livre.

Le franc suisse baissait un peu face à l'euro, à 1,0751 franc pour un euro, après avoir atteint vers 16H40 GMT 1,0737 franc, son niveau le plus fort depuis fin juin. La monnaie suisse baissait aussi face au billet vert, à 0,9878 franc pour un dollar.

La devise chinoise a terminé en forte baisse face au dollar, à 6,8059 yuans pour un dollar à 15H30 GMT, un nouveau plus bas en fin d'échanges depuis début septembre 2010, contre 6,7915 yuans mercredi à la même heure.

L'once d'or a fini à 1.267,50 dollars au fixing du soir, contre 1.281,40 dollars mercredi.

----------------------------------

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant