"L'euro n'est pas irréversible", selon Bernard Monot (FN) (VIDEO)

le
5

Référendum en Grèce, montée du "oui" grec dans les sondages, conséquences d'un grexit, soutenabilité de la dette, retour à la drachme, victoire de Jean-Marie Le Pen devant la justice : Bernard Monot, député européen, chargé des questions économiques au FN, revient sur l'actualité économique et politique. Ecorama du 3 juillet, présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M802641 le mardi 7 juil 2015 à 11:53

    Ce monsieur n'a rien compris sur la monnaie. Une monnaie faible ne permet pas de se financer et se développer. Par contre, une économie forte, compétitive et efficace est reflété dans la monnaie forte qui en résulte. C'est inquiétant que 57% de ceux qui l’écoutent sont convaincu par son discours. En revanche, il a raison sur "l’esclavage de la dette et la disparition du modèle social français", si on ne change pas nos habitudes !

  • M2949628 le lundi 6 juil 2015 à 14:20

    Je n'arrive vraiment pas a comprendre ce genre de position. Je suis sincère. Quel serait l'avantage de revenir à une monnaie faible qui sera inéluctablement la victime de toutes les spéculations, surtout londoniennes ? Que l'on m'explique s'il y a quelque chose de rationnel derrière cela !!! Mais pour moi, c'est clair : mes euros sont à moi, je les ai gagnés et je vous....

  • pcur le lundi 6 juil 2015 à 13:41

    Le FN non plus !

  • launor le samedi 4 juil 2015 à 17:28

    Dans ces histoires de défauts (subprime, Grèce etc.) celui qui prête ne gare pas la créance jusqu'à son terme et celle ci est refilée à des créanciers qui n'ont rien à voir avec le deal initial , il ne faut pas s'étonner du mécontentement que ces situations créent autant chez les créanciers que chez leurs obligés.En zone euro il y a eu convergence des taux entre le nord et le club med et tout le monde a croqué n'importe quoi pour finalement refiler le bébé grec au contribuable allemand.

  • bsdm le vendredi 3 juil 2015 à 16:51

    L'euro n'est pas une monnaie viable : elle passera comme l'union latine au 20ieme siecle