L'euro fort pénalise les entreprises tricolores 

le
0
Le secteur aéronautique, qui produit en Europe et vend en dollars, est le plus touché.

Les entreprises françaises doivent à nouveau composer avec un euro fort, supérieur à 1,40 dollar. Et ce même si son cours a légèrement fléchi tout dernièrement, après avoir frôlé en début de mois les sommets atteints pendant la crise financière. Pour l'heure, l'impact ne s'est certes pas fait sentir sur l'économie, puisque la France a affiché une croissance de 1 % au premier trimestre. Mais l'appréciation sans doute durable de la monnaie européenne face au billet vert est une mauvaise nouvelle.

«L'euro à des niveaux que nous avions déjà connus il y a deux ans, c'est une situation insupportable pour les sociétés, surtout celles qui exportent, s'inquiètait début mai Yvon Jacob, ambassadeur de l'industrie, chargé de relayer la stratégie française en Europe. Nombreux sont les patrons qui me disent que cela remet en cause leur compétitivité, et que cela renforce les capacités de leurs concurrents à entrer sur le marché national. Certaines entreprises consi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant