L'euro et le marché unique menacés, estime Viktor Orban

le
1
    BERLIN, 11 juillet (Reuters) - Le Premier ministre hongrois, 
Viktor Orban, se dit inquiet face à la perte de confiance dans 
le projet européen, estimant que le mépris pour les règles 
européennes met en danger l'euro et le marché unique. 
    Le chef du gouvernement magyar, traditionnellement très 
critique envers l'UE, n'avait pas tardé après le référendum 
britannique du 23 juin à avertir que l'Union européenne allait 
avoir des défis plus grands à relever si elle ne réussissait pas 
à se sortir de la crise migratoire. 
    "La principale raison à la crise et à l'incertitude que 
traverse l'Europe, c'est que, étant donné le mépris pour les 
règles, les deux plus grandes réalisations de l'Europe sont 
menacées: la monnaie unique et le marché intérieur, assuré par 
Schengen", écrit Viktor Orban dans une tribune que publie lundi 
le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung. 
    "Je ne suis pas inquiet pour les Britanniques, qui ont la 
démocratie la plus expérimentée d'Europe. C'est pour nous qu'il 
faut plutôt s'inquiéter", ajoute Orban. 
    Les autorités hongroises ont annoncé ce mois-ci qu'un 
référendum serait organisé le 2 octobre sur la question 
d'éventuels quotas obligatoires de réinstallation de migrants 
qui seraient mis en place à l'avenir par l'UE et auxquels Viktor 
Orban est très opposé. ( ) 
 
 (Paul Carrel; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean-648 il y a 5 mois

    C'est un vrai comique ce Orban. Il rame pour lui. L'Europe a apporté pour commencer la paix. Il devrait le savoir lui qui a eu la visite des russes en 56. Ensuite ce n'est parce que les Britanniques, qui ont la démocratie la plus expérimentée d'Europe (?) qu'ils sont à l'abri de crises. Leur pays sera un vrai laboratoire grandeur nature. Pourvu qu'il n'explore pas... Orban ne veut pas de migrants. On en a accueilli beaucoup de hongrois en 1956. La mémoire un peu courte.