L'euro baisse un peu face au dollar, la livre reste sous pression

le
0

L'euro cédait un peu de terrain face au dollar mercredi alors que de premiers chiffres sur l'emploi américain se sont montrés conformes aux prévisions, et la livre sterling évoluait encore au gré des discussions sur le Brexit.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), l'euro valait 1,1795 dollar contre 1,1828 dollar mardi vers 22H00 GMT.

La monnaie unique européenne baissait également face à la devise japonaise, à 132,42 yens pour un euro contre 133,16 yens mardi soir.

Le billet vert reculait aussi face à la monnaie nipponne, à 112,27 yens pour un dollar contre 112,58 yens la veille au soir.

Selon les données de la société de services informatiques ADP, le secteur privé a créé en novembre 190.000 nouveaux postes comme s'y attendaient les analystes, après 235.000 en octobre où les créations d'emplois avaient fortement rebondi à la suite de l'impact des ouragans dans le sud du pays.

Ces chiffres font office de prélude aux données officielles qui seront publiées vendredi et sont considérés comme une jauge importante de la santé de l'économie américaine.

Depuis le début de la semaine, le dollar profite par ailleurs de l'adoption par le Sénat de sa version de la grande réforme fiscale promise par Donald Trump.

"Les investisseurs restent prudents car le Sénat et la Chambre des représentants doivent désormais s'accorder pour envoyer une version finale de la réforme à Donald Trump", a relevé Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Autre source de retenue pour les cambistes selon Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange: "les financements pour l'administration fédérale sont censés expirer vendredi" et aucun accord sur le budget entre Républicains et Démocrates ne semble en vue.

Aussi "des inquiétudes commencent à émerger à l'approche de cette date-limite", avant laquelle le Congrès doit adopter une extension des crédits fédéraux pour deux semaines, afin d'éviter un "shutdown", une fermeture des administrations fédérales, a-t-il ajouté.

La livre britannique retenait aussi l'attention des cambistes, alors que les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne restent difficiles.

"Les marchés se focalisaient depuis des mois sur la question de la facture que l'UE allait présenter au Royaume-Uni, et viennent de réaliser à quel point le problème de la frontière irlandaise est complexe", ont jugé les analystes de Currencies Direct.

Alors qu'un accord semblait imminent lundi, le parti unioniste nord-irlandais DUP, allié du gouvernement de Theresa May, a refusé "une situation où l'Irlande du Nord serait différente du reste du Royaume-Uni".

"L'échec de Theresa May à gagner une majorité lors des dernières élections revient pour la hanter, et le DUP est visiblement un obstacle à la progression des négociations", a commenté Joshua Mahony, analyste chez IG.

Vers 22H00 GMT, la livre britannique reculait légèrement face à la monnaie unique européenne, à 88,07 pence pour un euro, comme face au billet vert, à 1,3393 dollar pour une livre.

La devise suisse se stabilisait face à l'euro, à 1,1676 franc suisse pour un euro, et reculait face à la devise américaine, à 0,9899 franc suisse pour un dollar.

La devise chinoise s'échangeait à 6,6149 yuans pour un dollar vers 15H30 GMT, contre 6,6193 yuans mardi à 15H25 GMT.

L'once d'or s'échangeait pour 1.263,70 dollars au fixing du soir, après avoir atteint en séance asiatique mardi vers 23H00 GMT 1.260 dollars, à son plus bas niveau depuis près de quatre mois, contre 1.266,30 dollars mardi soir.

Le bitcoin, après avoir atteint le cap symbolique des 13.000 dollars en cours de séance, s'élevait à 13.343,65 dollars contre 11.779,45 dollars mardi vers 22H00 GMT, selon des données compilées par Bloomberg. Il est monté dans la journée jusqu'à 13.461 dollars.

Cours de mercredi Cours de mardi

--------------------------------

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant