L'euro au seuil de 1,40 dollar

le
0
La monnaie unique a bondi hier, jeudi, alors que Jean-Claude Trichet a surpris les investisseurs en prévoyant d'augmenter les taux directeurs de 0,25 point dès avril prochain.

La communauté financière s'attendait à ce que la Banque centrale européenne (BCE) durcisse le ton. Mais de là à envisager qu'une hausse de taux était «possible» en avril ! Les investisseurs, qui jouaient déjà l'euro à la hausse sur fond d'une perspective de tour de vis monétaire européen avant celui de la Fed (Banque centrale américaine), ont appuyé plus fort sur le bouton «achat» de l'euro/dollar.

Une hausse de taux directeur est en effet positive pour la devise concernée, car elle augmente son rendement pour les investisseurs. Ici c'est l'euro qui prend des couleurs, contre un dollar boudé puisqu'il serait alors relativement moins profitable.

Ainsi, ce vendredi matin, l'euro se calme-t-il sur le marché des changes après la tempête de la veille. Avant la réunion de la réunion de la BCE hier, l'euro s'était installé sur une résistance technique forte, à 1,3860 dollar. À partir de là, soit le ton de Jean-Claude Trichet était moins prononcé que prévu, et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux