L'Euro 2016, réponse au terrorisme sous haute sécurité-Hollande

le
0
    PARIS, 29 mars (Reuters) - L'Euro 2016 de football qui se 
tiendra en France en juin et juillet est une forme de réponse à 
la haine et au terrorisme, a déclaré mardi François Hollande, 
assurant que la sécurité serait "maximale". 
    "Il n'a jamais été question de le reporter, de le supprimer 
qu'aurait-on dit de la France ?", a dit le chef de l'Etat lors 
d'un déplacement à l'Institut national du sport, de l'expertise 
et de la performance (Insep). 
    "L'Euro 2016 doit être une façon de répondre" au terrorisme 
qui a frappé la France et la Belgique, a poursuivi François 
Hollande. "Une forme de réponse à la haine, à la division, à la 
peur, à l'horreur." 
    La France accueillera 7 millions de visiteurs, a souligné le 
président français, assurant que la sécurité serait "maximale, 
c'est un devoir pour l'Etat". 
    "Nous ne transigerons jamais sur le respect des règles", 
a-t-il poursuivi. "Oui, il y aura des fêtes populaires", a-t-il 
ajouté et les 'fan zones' seront autorisées, mais avec des 
consignes strictes de sécurité. 
    Dix villes (Lens, Lille, Paris, Saint-Denis, Saint-Étienne, 
Lyon, Bordeaux, Toulouse, Nice et Marseille) accueilleront les 
51 matches disputés par les 24 sélections nationales engagées 
dans la compétition continentale, du 10 juin au 10 juillet 
prochain. 
     
    Voir aussi: 
    Euro 2016-Manuel Valls veut rassurer sur les mesures de 
sécurité   
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant