L'Euro 2016 était la cible des terroristes de Bruxelles

le , mis à jour le
0
Le Stade de France, lors du match entre la France et la Russie, le 29 mars 2016.
Le Stade de France, lors du match entre la France et la Russie, le 29 mars 2016.

C'est une confidence qui fait froid dans le dos, à deux mois du début de la compétition. Selon Libération, Mohamed Abrini, arrêté vendredi en Belgique, a confié aux enquêteurs que le but initial de la cellule terroriste qui a visé Bruxelles était de toucher l'Euro de football. "Des confessions étonnamment claires, dont policiers et magistrats cherchent à vérifier la véracité", précise le quotidien. La compétition est prévue de 10 juin au 10 juillet, en France.

Mohamed Abrini est l'un des hommes suspectés d'avoir participé aux attentats de Paris et de Bruxelles. Le Belgo-Marocain de 31 ans a également reconnu devant les enquêteurs être l'"homme au chapeau", qui apparaît sur la vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles, au côté des deux kamikazes. Il a été inculpé pour "assassinats terroristes" et "tentatives d'assassinats terroristes", et incarcéré à la prison de Forest, en banlieue de Bruxelles.

L'Euro sous haute sécurité

Mohamed Abrini est également suspecté d'avoir eu un rôle dans les attentats du 13 novembre à Paris. Il serait le onzième homme à avoir participé aux attaques. Il avait notamment été identifié au côté de Salah Abdeslam, dans une station-service de l'Oise, deux jours avant les attaques menées dans la capitale française.

Lors des attentats du 13 novembre à Paris, le Stade de France, où se déroulait le match entre la France et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant