L'Euro 2000 d'Antonio Conte

le
0
L'Euro 2000 d'Antonio Conte
L'Euro 2000 d'Antonio Conte

Il y a 16 ans, Antonio Conte disputait son premier Euro. À 30 ans, entre bicyclette du tibia, calvitie presque à terme et semelle destructrice de Gheorghe Hagi…

Ce n'est probablement pas le plus beau retourné acrobatique de l'histoire du foot. À bien y regarder, le geste est même autant laborieux que les deux dernières actions qui l'ont amené. Après un très beau relais avec Stefano Fiore, qui l'exporte sur le côté gauche de la surface de Rüstu, Filippo Inzaghi loupe totalement sa remise dans l'axe. Mais à son plus grand bonheur, Alpay Özalan fait encore pire en se dégageant d'une aile de pigeon d'une mollesse indicible.

Emporté dans son élan, Antonio Conte voit le ballon le surmonter, mais pas d'autant qu'on ne pourrait le penser. Du coup, le trentenaire exécute une semi-bicyclette sans vraiment sauter et, du tibia, envoie – "catapulte" serait exagéré – le ballon au fond des filets des pauvres Turcs. En plus de libérer son équipe qui commençait à s'empêtre à la finition, Conte se sent revivre : à l'automne de sa carrière, il joue en effet seulement son troisième match pour l'Italie en compétition internationale.

Youtube

Revanche à prendre


La relation entre Conte et la Nazionale n'a jamais été évidente. Emmené aux États-Unis pour la World Cup 94, alors qu'il n'a que 78 minutes dans les jambes sous le maillot national, le milieu de terrain de la Juventus est cantonné au banc pendant les quatre premiers matchs. Au second tour, il participe aux victoires contre l'Espagne et la Bulgarie (2-1), avant de retrouver la banquette en finale.


Par la suite, le natif de Lecce va passer son tour lors des Euro 96 et de la Coupe du monde française à cause de la concurrence (Albertini, Donadoni, Di Biagio, Dino Baggio, Di Matteo, entre autres) et d'une rupture des ligaments croisés en 1996. Et lorsque Dino Zoff décide d'en faire un titulaire à part entière dès le troisième match des qualifs pour l'Euro belgo-néerlandais, Conte se rend compte que c'est probablement sa dernière chance de briller en tournoi international.

De capitaine à leader national


Lors de la saison 1999-2000, Antonio est un des cadres de la Juventus. Il a repris le rôle de…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com