L'étrange procès du majordome du Pape

le
0
Le procès de Paolo Gabriele, qui se termine samedi, n'a pas permis d'éclaircir les mystères de cette affaire.

Le procès de l'ex-majordome du Pape, Paolo Gabriele, 46 ans, se termine samedi au Vatican. Avec trois audiences et neufs témoins, il aura seulement duré une dizaine d'heures. L'homme est accusé de «vol aggravé» de documents secrets du Pape. Ils ont nourri un livre à scandale rédigé par le journaliste Gianluigi Nuzzi.

o Ce procès a-t-il apporté du neuf sur l'affaire «Vatileaks»?

Mises à part les déclarations de quatre employés de la gendarmerie vaticane qui ont détaillé la nature des pièces trouvées dans les armoires de Paolo Gabriele, à savoir des documents et lettres très personnelles de Benoît XVI - dont certaines étaient annotées de sa main «zu vernichten», «à détruire» - et une large documentation sur la maçonnerie, l'ésotérisme, le monde du renseignement, les audiences n'ont pas apporté de nouveautés réelles sur les faits. Paolo Gabriele a reconnu une «trahison» du Pape mais il clamé son «innocence» quant à ce qui lui est reproché.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant