L'Etrange Festival fête sa majorité le 6 septembre à Paris

le
0
L'Etrange Festival fête sa majorité le 6 septembre à Paris
L'Etrange Festival fête sa majorité le 6 septembre à Paris

(Relaxnews) - Le Forum des images (Paris, Ier) accueille la 18e édition de L'Etrange Festival, rendez-vous consacré aux cinéphilies bis.

Du 6 au 16 septembre, le complexe installé dans le ventre des Halles parisiennes proposera une programmation consacrée aux expressions cinématographiques de série B, voire Z. Une exposition et des concerts viendront compléter un tableau résolument alternatif.

21 longs métrages prendront par la compétition internationale. Le polar ouvrira la course vers le Prix nouveau genre et le Prix du public. Le genre sera représenté par Headhunters, réalisation norvégienne en attente de remake hollywoodien, inspirée d'un roman d'un maître du genre Jo Nesbo. Antiviral de Brandon Cronenberg, Iron Sky, où des Nazis basés sur la Lune préparent leur retour sur Terre, ou encore A Fantastic Fear of Everything, avec Simon Pegg, seront également proposés aux amateurs.

A côté de la compétition, près d'une trentaine de longs métrages seront proposés en avant-première. Le dernier Alex de la Iglesia, Un jour de chance, fera ses débuts français au festival. Maniac, avec Elijah Wood en tueur psychopathe ainsi que les sushis tueurs du nippon Dead Sushi seront aussi de la partie. Dredd clôture, lui, l'événement.

Nuits et pépites

L'Etrange Festival la jouera nocturne pour deux nuits. L'une d'entre elles, consacrée aux mort-vivants, s'annonce délicieuse, avec notamment les projections de Osombie, avec Oussama Ben Laden revenu d'entre les morts, Cockneys vs Zombies, qui promet une bataille d'accents sanglante, mais aussi Zombie Ass, comédie gore japonaise où la menace est tapie dans les toilettes. Canal+ proposera une nuit anglaise, gratuite, la Nuit New British Generation, avec la projection notable d'Attack the Block.

Les Pépites de l'étrange reviennent avec une sélection de onze longs métrages, dont The Mutations, dernier film de Jack Cardiff et Moi Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère de René Allio, inspiré du célèbre parricide du XIXe siècle. Le Fantôme de l'opéra de Rupert Julian (1925) sera proposé en version restaurée afin de célébrer les vingt ans de la société de production Lobster Films. Une théma Motor Psycho délivrera une sélection de films où la mécanique ronronnante se taille la part du lion.

Enfin, au rayon des hommages, carte blanche sera offerte à Jan Kounen et Kenneth Anger. Trois focus seront organisés, autour de Ben Wheatley, Mathieu Seiler et Ron Fricke, auteur des documentaires contemplatifs Baraka et Samsara, projetés durant la manifestation.

Plus d'informations sur L'Etrange Festival : www.etrangefestival.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant