L'étrange décès d'un Anglais à Chongqing

le
0
Londres réclame l'ouverture d'une enquête sur la mort de ce consultant proche de Bo Xilai, ex-étoile montante du PCC.

En Chine comme en Occident, la disgrâce peut ouvrir brutalement la porte aux révélations et aux accusations en cascade. Deux semaines après la chute de Bo Xilai, l'un des prétendants au pouvoir suprême, les affaires le mettant potentiellement en cause se multiplient. Avec même des prolongements internationaux, puisque la Grande-Bretagne vient de demander aux autorités chinoises d'enquêter sérieusement sur la mort d'un de ses ressortissants à Chongqing, la mégapole dont Bo était le patron. Une ténébreuse histoire qui pourrait être à la source de la tempête politique qui continue de souffler sur Pékin.

En novembre dernier, Neil Heywood est trouvé mort dans sa chambre d'hôtel à Chongqing. Les autorités locales expliquent son décès par une consommation excessive d'alcool. Ce qui surprend ses proches, ne connaissant pas à l'homme de penchant éthylique. Son corps est rapidement incinéré, sans autopsie apparemment. Si l'affaire rebondit, c'est que le Britannique de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant