L'étrange collection du chauffeur de Picasso

le
0
Après celle revendiquée par un électricien, les enquêteurs s'intéressent à la collection de Maurice Bresnu. «Nounours», comme le surnommait le peintre, avait en sa possession près de 200 oeuvres, qui l'ont rendu millionnaire.

Après l'électricien, le chauffeur. Dans le cadre de la mise en examen des époux Le Guennec, inculpés au mois de mai pour le recel de 271 oeuvres inédites de Picasso, les enquêteurs ont obtenu un réquisitoire supplétif qui leur permet d'étendre leurs investigations. C'est désormais au tour de Maurice Bresnu, le chauffeur du peintre, d'être au coeur de tous les soupçons. L'homme, décédé en 1991, aurait en effet eu en sa possession près de 200 oeuvres de l'artiste, qu'il aurait revendu pour des millions de francs, révèle lundi Le Parisien.

Problème : la plupart de ces oeuvres n'ont pas été signées de la main de l'artiste. Sur certaines, même, sa signature semble avoir été rajoutée bien plus tard. Or, «quand Picasso donnait, il signait, explique Gérard Sassier, le fils d'Inès, la gouvernante du peintre. L'absence de signature constituait d'ailleurs pour lui une forme d'assurance contre le vol». Les policiers de l'Office central de lutte contre le trafic des b

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant