L'été où Étienne Didot n'a pas écouté l'Atlético Madrid

le
0
L'été où Étienne Didot n'a pas écouté l'Atlético Madrid
L'été où Étienne Didot n'a pas écouté l'Atlético Madrid

Étienne Didot, qui n'a pour l'instant connu que deux clubs, Rennes puis Toulouse, a durant ses jeunes années attiré l'œil des Matelassiers de Madrid. Sans plonger dans les draps pour autant. Un peu par amour de la Bretagne. Aussi parce qu'une rumeur ne se concrétise pas toujours.

19 mai 2007, Étienne Didot participe – avec une petite passe dé – à la plantureuse victoire des siens 4-1 face à Lorient dans le cadre de la 37e journée de championnat. Si la toute fin de saison du Stade rennais sera moins rose avec la perte de la troisième place sur le fil au profit de la Ville Rose, Toulouse, la saison exceptionnelle que vient de réaliser Étienne Didot ne passe pas inaperçue, d'autant qu'il présente un profil intéressant. "Jeune, international espoir, plaque tournante de l'équipe rennaise, Étienne Didot a connu une phase très faste il y a une petite dizaine d'années, estime Yvon Schmitt, agent de joueurs et proche du Breton. C'est d'après moi une époque qui aurait pu le faire passer en équipe nationale "

"Ce n'est pas un migrant"


Et justement, le CV d'Étienne Didot attire l'œil de plusieurs formations européennes. Parmi celle-ci, un certain Atlético Madrid. "Avec l'Atlético Madrid ? Euh non cet été ?, interroge en premier lieu l'intéressé avant de lancer un long soupir. Haaaa, ça me dit quelque chose, je sortais d'une saison à Rennes, mais franchement je ne me souviens plus exactement du contexte." Et pour cause : Didot n'aura absolument aucun contact avec les dirigeants des Colchoneros. Manager du Stade rennais à l'époque, Pierre Dréossi est encore plus catégorique : "Il n'y a jamais eu d'offre de l'Atlético Madrid, ce ne sont que des rumeurs." Pourtant, la mémoire rafraîchie, le natif de Paimpol confirme que tout le monde était au courant de l'affaire. "Le club le savait, mais de toute façon, tout le monde savait aussi que j'allais signer un nouveau contrat ici." L'agent de Didot reçoit donc quelques offres - Marseille et Lyon pointeront également le bout de leur nez -, mais il ne peut que les refuser gentiment. "Je me rappelle qu'on m'en a parlé plusieurs fois, relance Didot. D'autres équipes étaient également intéressées, notamment des anglaises, mais c'était à un moment où je commençais à beaucoup jouer en première division et j'étais très bien à Rennes, donc je n'imaginais pas partir." Les contacts s'arrêtent donc à la simple demande de renseignements Parce que Didot craint de faire le grand pas ? Pas d'après Yvon Schmitt. "C'est le caractère du garçon : ce n'est pas un migrant. Quand il se plaît quelque part, il y reste,…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant