L'étau se resserre autour de Berlusconi

le
0
La justice met en accusation des proches du président du Conseil et évoque la création d'une loge P4.

À Rome

Dix-huit ans après l'opération «Mains propres» qui avait décapité une classe politique corrompue, des magistrats rêvent d'une réédition, en s'en prenant aux réseaux de pouvoir qui gravitent autour de Silvio Berlusconi. Trafics d'influence, corruption, organisation de sociétés secrètes sont quelques-unes des accusations portées par le parquet de Naples contre Luigi Bisignani, un homme d'affaires très proche du secrétaire d'État à la présidence du Conseil, Gianni Letta.

Bras droit de Silvio Berlusconi qui le présente volontiers comme le candidat idéal à la présidence de la République, Gianni Letta confirme qu'il connaît Luigi Bisignani depuis quarante ans et qu'ils sont en étroit contact. Il le décrit comme un «homme de relations, extraverti, brillant, bien informé». «Il est l'ami de tout le monde», insiste-t-il, en prenant prudemment ses distances: Bisignani ne lui aurait transmis aucune information «sensible» et il n'est pas au courant d'une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant