L'État veut garder la main sur les barrages hydroélectriques

le
0

Après les élections municipales, le gouvernement devrait réenclencher les grandes man?uvres sur le dossier de la libérisation du secteur.

Ouvrira, ou­vrira pas? Le dossier de l'ouverture à la concurrence des barrages hydroélectriques est sur la table depuis 2010 et l'engagement de François Fillon, alors premier ministre, de procéder à cette libéralisation en échange du maintien des tarifs réglementés de l'énergie pour les particuliers. Mais depuis, ce chantier n'a pas progressé d'un pouce. Un système d'appel d'offres a été annoncé, avec plusieurs vallées sélectionnées, mais il n'a jamais été lancé. EDF et GDF Suez ont donc toujours la haute main sur leurs concessions.

Après les élections municipales, le gouvernement devrait toutefois réenclencher les grandes man½uvres, avec un changement de taille à la clé: la procédure initiée des appels d'offres, qui tenait la corde, pourrait être supplantée par un système de sociétés d'économie mixte (SEM). Dans ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant