L'État veut construire 200.000 logements sur 33 sites d'Île-de-France

le
3

INFOGRAPHIE - C’est le projet ambitieux de l’État qui souhaite ainsi maîtriser la crise du logement de la région. Le Figaro Immobilier vous donne la carte des villes concernées par ce dispositif.

Cela fait beaucoup. Mais c’est écrit noir sur blanc sur un document de travail que s’est procuré le quotidien Le Parisien: 200.000 logements neufs pourraient être construit durant ces prochaines années à travers l’Île-de-France. Au total, c’est 33 sites qui sont ciblés dans les Hauts-de-Seine (35.000 logements environ), en Seine-Saint-Denis (70.000 logements), dans le Val-de-Marne (13.000 logements) mais aussi l’Essonne (31.000 logements), la Seine-et-Marne (20.000 logements), le Val-d’Oise (12.000 logements) et les Yvelines (18.000 logements). Le tiers - environ - de ces logements se situera donc en Seine-Saint-Denis.

Toutefois, rien n’a encore été officialisé, selon Le Parisien, qui préfère rester sur ses gardes. Ce projet devrait être concrétisé grâce au dispositif OIN - Opération d’intérêt national. Ce nom n’est pas inconnu: c’est ce même dispositif qui entend faire disparaître l’Hippodrome de Saint-Cloud, pour construire 6000 logements dans une commune... qui n’en compte que 14.000! Aberrant, pour les élus locaux concernés, ainsi que les citoyens de Saint-Cloud, qui se sont massivement opposés au projet.

«Construire 6000 logements serait une «densification pas acceptable», justifie le maire de Saint-Cloud Eric Berdoati (UMP). Surtout, l’hippodrome est classé depuis 1998 et protégé par un plan local d’urbanisme qui empêche en théorie les constructions. Le maire accuse ainsi le gouvernement de «décider seul et sans concertation, ni avec le maire (...), ni avec le propriétaire France Galop, ni avec les riverains». L’OIN est effectivement «un cadre juridique qui permet de s’affranchir par exemple de l’autorisation des maires, et de débloquer ou d’accélérer des situations complexes», précise Le Parisien. Pratique, comme cadre juridique...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le jeudi 9 avr 2015 à 14:32

    faut choisir , des prix eleves et le reste des la consommation chute et la crise est amplifiee , ou des prix raisonnable a l achat comme a la location et l avenir de la consommation et la relance de l emploi est déjà plus solide ,,mettre plus de 50%des revenus dans le logement ne fait que le bonheur temporaire des propriétaires qui faute d autres ressources pour l etat seront ponctionnes par l impot ! mais ca faut l entendre !le clash depuis 2000 était inevitable,,,avec baisse des salaires,,,,

  • kpm745 le jeudi 9 avr 2015 à 11:18

    Enfin un bon plan pour casser la spéculation dans l'immobilier et permettre aux gens de se loger sans plomber leur pouvoir d'achat. Le gouvernement aurait-il le courage de l'appliquer en contrant le lobby immobilier ?

  • faites_c le mercredi 8 avr 2015 à 19:52

    "L’OIN est effectivement «un cadre juridique qui permet de s’affranchir par exemple de l’autorisation des maires"!!! Sauf que l'OIN autorisant des opérations de constructions en totale contradiction avec les zones constructibles du PLU, tout début de construction attaqué au tribunal administratif sera un coup gagnant.Je ne suis pas sur qu'il y ait beaucoup de promoteurs prêt à tenter leur chance dans de telles conditions!