L'État va-t-il baisser sa part dans Aéroports de Paris pour sauver Areva ?

le
5
Le groupe énergétique Areva est à la peine (photo du logo).
Le groupe énergétique Areva est à la peine (photo du logo).

Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron a fixé un objectif très ambitieux à l'Agence des participations de l'État (APE) : vendre pour au moins cinq milliards d'euros d'actifs avant la fin de l'année. Idéalement, Bercy espère même porter ce montant à dix milliards d'euros d'ici à la fin du premier semestre 2016 ! Pour accélérer ces cessions, Emmanuel Macron a nommé cet été Martin Vial à la tête de l'APE. Cet ancien président de La Poste, notamment époux de Florence Parly, secrétaire d'État au Budget du gouvernement Jospin, serait sur le point de faire sa première grande opération.

Selon une source proche du dossier citée par l'agence Bloomberg, l'Etat serait sur le point de descendre sa participation sous les 50 % dans Aéroports de Paris (ADP), qui gère notamment les deux plus grands aéroports de France, Roissy et Orly. Il détient actuellement 50,6 % d'ADP. D'après l'agence britannique, il s'agirait de récupérer des fonds pour financer le sauvetage du groupe énergétique Areva. L'État français a prévu d'injecter au moins 2,5 milliards d'euros dans le groupe nucléaire à la peine, tout en cédant l'activité réacteurs à EDF et à des investisseurs asiatiques. Sur les cinq milliards d'euros de cessions prévus, la moitié est déjà réalisée. Environ quatre milliards d'euros doivent servir au remboursement de la dette et le reste, à des développements de projets industriels.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gacher le lundi 12 oct 2015 à 13:17

    sauver Areva, c'est comme sauver la métallurgie, , un gouffre ou il n'y a plus rien à faire si ce n'est fermé, et difficile de recaser elles membres d'une incompétences notoires, et dont aucun industriel sain d'esprit ne voudra. On en fera soit des fonctionnaires, ils en ont déjà l'esprit, soit des politiques, nul mais pas responsable.

  • olive84 le lundi 12 oct 2015 à 11:55

    l etat ferait mieux de couper ses pertes en garder ce qui est rentable... Areva est bonne pour la casse... mm pas capable de couler une dalle de beton correctement !!

  • ZvR le lundi 12 oct 2015 à 11:52

    bradage des actifs financés par le contribuable pour payer les dépenses courantes. Aucun effort pour limiter et contrôler les dépenses ou lutter contre la fraude. Le gouvernement prépare méthodiquement la mise en faillite et le pillage du pays et la confiscation des actifs des citoyens sous prétexte de rembourser une dette délibéremment gonflée dans ce but.

  • DADA40 le lundi 12 oct 2015 à 11:48

    Et Balkany?

  • M7097610 le lundi 12 oct 2015 à 11:42

    AREVA a fonds perdus... Elle est où LAUVERGEON ? encore en liberté ????