L'Etat va réduire sa participation dans certains groupes

le
0

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a déclaré dimanche que l'Etat envisageait de réduire sa participation dans certaines entreprises pour financer des investissements.

"Il n'y a pas de sujet tabou", a-t-il déclaré sur TF1.

"Nous envisageons que dans un certain nombre d'entreprises publiques où le taux de participation de l'Etat est très important, nous puissions dégager une partie pour financer l'investissement, pas pour boucher les trous du budget", a-t-il ajouté.

Jean-Marc Ayrault a donné l'exemple des 20 milliards d'euros qui seront nécessaires pour financer l'installation de l'internet à très haut débit sur tout le territoire.

Le ministère de l'Economie avait déjà signalé que la modification du portefeuille des participations de l'Etat était envisagé pour réaliser des investissements jugés plus stratégiques.

Il avait cité l'exemple de la vente récente de plus de 3% du capital de l'équipementier aéronautique Safran, notamment pour renforcer les fonds propres de la Banque publique d'investissement (BPI).

Elizabeth Pineau, édité par Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant