L'Etat suédois place 6,4% de Nordea pour 2,3 milliards d'euros

le
0
L'ÉTAT SUÉDOIS CÈDE 5,7% DU CAPITAL DE LA BANQUE NORDEA
L'ÉTAT SUÉDOIS CÈDE 5,7% DU CAPITAL DE LA BANQUE NORDEA

STOCKHOLM (Reuters) - Le gouvernement suédois a annoncé mercredi avoir placé avec succès 260 millions d'actions de Nordea, la première banque nordique, à la faveur d'une privatisation partielle qui lui rapporte 19,5 milliards de couronnes (2,27 milliards d'euros).

Dans un communiqué, le ministère des Finances a précisé que la cession de cette tranche de 6,4% du capital de Nordea s'était effectuée au prix unitaire de 75 couronnes, soit une décote de 4,8% par rapport au cours de clôture de mardi.

A la Bourse de Stockholm, le titre Nordea perdait 4,0% à 75,60 couronnes vers 8h20 GMT.

Avec cette opération, l'Etat suédois réduit sa participation dans Nordea à 7,0% contre 13,4% auparavant.

Le Royaume de Suède est le deuxième actionnaire de Nordea derrière l'assureur finlandais Sampo, qui détient environ 20% du capital de la banque.

L'entrée de l'Etat au capital de Nordea remonte à la crise bancaire du début des années 1990. Le gouvernement de centre-droit a accéléré le processus de privatisation pendant son premier mandat mais la baisse des marchés boursiers à partir de 2009 l'a ensuite contraint à la prudence.

La précédente cession d'une tranche de Nordea, en février 2011, portait sur 6,3% du capital. L'opération, au prix de 74,5 couronnes par action, avait rapporté un total de 19 milliards de couronnes à l'Etat.

Le gouvernement suédois, à la peine dans les sondages sur les intentions de vote aux élections prévues en septembre 2014, entend affecter le produit de la cession à la réduction de la dette publique.

Le nombre d'actions mises en vente a été augmenté mercredi matin de 30 millions au vu d'une forte demande.

Le placement, à l'intention des investisseurs institutionnels suédois et internationaux, était organisé par Morgan Stanley, Credit Suisse et SEB étant co-teneurs de livres.

Mia Shanley, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant