L'Etat se tiendrait prêt à aider Monte dei Paschi

le
0
MONTE DEI PASCHI A LEVÉ 1,029 MILLIARDS D'EUROS AVEC SON OFFRE DE CONVERSION
MONTE DEI PASCHI A LEVÉ 1,029 MILLIARDS D'EUROS AVEC SON OFFRE DE CONVERSION

MILAN/ROME (Reuters) - Des mesures permettant à l'Etat italien de voler au secours de Banca Monte dei Paschi di Siena, la troisième banque du pays en grande difficulté, sont prêtes mais leur mise en oeuvre dépendra de l'évolution de la situation politique dans les jours à venir, ont dit mardi des sources proches du dossier.

Dans les tous premiers échanges à la Bourse de Milan, le titre Monte dei Paschi perd 1,5% contre +0,56% pour l'indice regroupant les valeurs bancaires italiennes.

Le plus vieil établissement bancaire du monde encore en activité doit lever cinq milliards d'euros d'ici la fin de l'année sous peine de liquidation, mais ce projet est susceptible de capoter en raison des remous qu'est susceptible de provoquer la démission de Matteo Renzi, le président du Conseil.

Ce dernier a en effet tiré les conséquences de la défaite cinglante subie dimanche à l'occasion du référendum constitutionnel.

Le président italien Sergio Mattarelle a demandé à Matteo Renzi de rester en place jusqu'à l'adoption du budget 2017 par le parlement, ce qui pourrait intervenir dès vendredi.

Le Trésor et italien et Monte dei Paschi n'étaient pas disponibles pour faire un commentaire dans l'immédiat.

Auparavant, la banque a dit que son offre de conversion de titres de dette en actions lancée dans le cadre de son plan de sauvetage lui avait permis de lever un total de 1,029 milliard d'euros.

Monte dei Paschi, qui avait espéré lever jusqu'à 1,5 milliard d'euros de cette conversion d'obligations subordonnées en actions, avait déjà dit dimanche que l'offre de conversion lui avait fourni plus d'un milliard d'euros de liquidités fraîches.

La banque entend lever le reste des capitaux nécessaires pour renforcer ses fonds propres à travers d'une part un placement privé auprès d'un ou plusieurs investisseurs de référence et d'autre part une émission d'actions nouvelles.

(Paolo Arosio, Giuseppe Fonte et Agniezka Flak, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant