L'Etat réfléchirait à une augmentation de capital d'Eramet

le
0
UNE AUGMENTATION DE CAPITAL D'ERAMET SERAIT À L'ÉTUDE
UNE AUGMENTATION DE CAPITAL D'ERAMET SERAIT À L'ÉTUDE

PARIS (Reuters) - L'Etat français est en quête d'une "solution globale" pour Eramet et réfléchit à la piste d'une augmentation de capital du groupe minier et métallurgique, rapporte lundi La Lettre de l'Expansion.

Plombé par la chute des cours du nickel et du manganèse, dus au ralentissement chinois et à une offre excédentaire, Eramet a annoncé en février une perte de 714 millions d'euros au titre de 2015 et un renforcement du plan d'économies de la Société Le Nickel (SLN), sa filiale calédonienne en difficulté.

Selon La Lettre de l'Expansion, des discussions ont eu lieu la semaine dernière entre l'Agence des participations de l'Etat (APE) et la famille Duval, premier actionnaire d'Eramet.

"En arrière-plan : l'idée d'une augmentation de capital globale en continuant de soutenir la filiale SLN (...), solution redoutée par l'actionnaire Duval, qui se verrait alors dilué", écrit la publication, ajoutant que "le dossier devra être clarifié d'ici à la visite fin avril de Manuel Valls en Nouvelle-Calédonie".

Selon les données Thomson Reuters, la famille Duval détient 37,06% du capital d'Eramet et Bpifrance Participations 25,7%.

Eramet n'a pas commenté ces informations dans l'immédiat et personne n'était joignable dans l'immédiat à l'APE.

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant