L'Etat réduit sa subvention à Pôle emploi de 30 millions d'euros

le
1
L'Etat réduit sa subvention à Pôle emploi de 30 millions d'euros
L'Etat réduit sa subvention à Pôle emploi de 30 millions d'euros

Décidé à faire des économies, l'Etat rogne sur tout. Sa subvention à Pôle emploi a été réduite de 30 millions d'euros, créant des remous au conseil d'administration (CA) de l'opérateur qui a rechigné à voter le budget rectificatif.

 

Le budget révisé pour 2016, qui a finalement été adopté mercredi par le CA de Pôle emploi, inclut une subvention publique de 1,477 milliard d'euros, au lieu des 1,507 milliard prévus dans la convention tripartite État-Unédic-Pôle emploi. Ce budget est financé au tiers par l'État et aux deux tiers par l'Unédic, qui gère l'assurance chômage.

 

Des économies sur le coût de fonctionnement

 

Cette baisse de 30 millions «s'inscrit dans un effort général d'économies de tous les opérateurs de l'Etat pour financer le plan d'urgence pour l'emploi» annoncé en janvier, explique-t-on au ministère du Travail. Elle «ne vient pas en déduction des services aux demandeurs d'emploi, mais c'est une économie sur le fonctionnement interne de Pôle emploi», ajoute-t-on.

 

Cette somme est notamment compensée par une «économie de 22 millions d'euros» réalisée par Pôle emploi «suite à l'annulation de son accord de classification des emplois», précise-t-on. Signé fin 2014 par la direction, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC, l'accord avait été invalidé par l'opposition de trois syndicats (CGT, FO et SNU), une opposition avalisée en janvier dernier par la cour d'appel de Paris.

 

Pôle Emploi est déjà en déficit

 

De son côté, l'opérateur a confirmé que «la diminution de la subvention ne pèserait pas sur son résultat» comptable. Mais la baisse de dotation, alors même que le budget de Pôle emploi est en déficit de 52 millions d'euros, a suscité la colère des administrateurs syndicaux et patronaux de l'opérateur, qui ont menacé de s'abstenir, provoquant une suspension de séance, ont raconté les représentants FO et CFTC.

 

De retour en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme il y a 4 mois

    Pourquoi l'ETAT paierait un seul centime.... Ce n'est pas son role.... L'Etat doit faire en sorte qu'il n'y ait pas de chomage... ce n'est pas pareil