L'État palestinien, nouveau cheval de bataille de Fabius

le
0
Laurent Fabius souhaite changer de méthode après 20 années d'échec du processus de paix israélo-palestinien.
Laurent Fabius souhaite changer de méthode après 20 années d'échec du processus de paix israélo-palestinien.

Un marathon diplomatique attend Laurent Fabius ce week-end. Le Caire, Amman, Ramallah ou encore Jérusalem, en moins de deux jours, le chef de la diplomatie française doit rencontrer pas moins quatre chefs d'État ou de gouvernement, dont le président égyptien Sissi, le roi Abdallah II de Jordanie, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et enfin le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Objectif affiché, la relance du processus de paix israélo-palestinien. "Ce processus de paix n'a plus de processus que le nom", confie une source diplomatique française, admettant que l'"on est encore loin aujourd'hui" de la perspective d'une reprise des pourparlers.

Depuis l'échec, fin avril 2014, de la dernière tentative de négociations sous l'égide du secrétaire d'État américain John Kerry, les deux camps semblent avoir définitivement entériné la perspective d'une solution négociée. À peine deux mois plus tard éclatait la sanglante guerre de Gaza (2 136 morts du côté palestinien, 68 du côté israélien) entre Tsahal et le Hamas palestinien. Depuis, la colonisation israélienne –? illégale selon le droit international –? et les humiliations en territoire palestinien se poursuivent, en même temps que les violences palestiniennes contre des civils et des militaires israéliens.

"Nous ne voulons pas d'une nouvelle guerre à Gaza"

Et ce n'est sûrement pas le nouveau gouvernement israélien –? le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant