L'Etat nomme un administrateur provisoire à Sciences Po

le
0

PARIS (Reuters) - L'Etat va nommer un administrateur provisoire pour Sciences Po au lieu de confirmer Hervé Crès comme successeur de Richard Descoings à la suite du rapport de la Cour des comptes publié jeudi, annonce Geneviève Fioraso.

Dans un entretien au Monde daté de vendredi, la ministre de l'Enseignement supérieur invoque la "gravité" des dysfonctionnements relevés par la Cour des comptes.

L'institution a demandé la saisine de la Cour de discipline budgétaire et financière (CDBF) sur la "gestion défaillante" de l'école Sciences Po sous la direction de Richard Descoings, décédé en avril dernier.

"Il est impératif de remettre de la normalité et de la démocratie dans la gouvernance", explique Geneviève Fioraso.

Elle précise que la désignation dans quelques jours d'un nouvel administrateur provisoire permettra de procéder à "une nouvelle désignation du successeur" de Richard Descoings le plus rapidement possible.

La ministre souligne que l'Etat en a le pouvoir soit "dans une situation d'intérim, soit en cas de circonstances exceptionnelles." "Nous sommes dans cette double situation", dit-elle.

Chine Labbé et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant