L'état-major militaire grec limogé dans l'ombre d'une crise politique

le
0
Après l'annonce d'un référendum sur le plan de sauvetage européen, les Grecs ont eu droit à une autre surprise : le gouvernement de Papandréou a changé tout l'état-major militaire

Mardi soir, le ministre grec de la Défense a limogé les quatre chefs de l'armée (état-major, Terre, Air et Marine), ainsi qu'une douzaine d'officiers. Officiellement, cette décision n'a pas été clairement justifiée. Des cercles proches du gouvernement affirment qu'il s'agit d'une opération «de routine».«Ces postes devaient changer en août dernier mais avec les tensions au Moyen-Orient, tout a été retardé. Les forces armées n'avaient pas été changées depuis le précédent gouvernement»,explique Dimitri Bekiaris, analyste politique.

Le limogeage de l'état-major est une pratique commune en Grèce quand une alternance politique est anticipée. Mais le silence du ministère de la Défense laisse place à nombre de supputations. Pour la député de centre droit Dora Bakoyiannis, ancienne ministre des Affaires étrangères, «il est ridicule de penser qu'un coup d'État était en gestation contre le gouvernement».

Climat tendu

Nombre d'analystes y voient surtout une puniti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant