L'État maîtrise mal sa masse salariale 

le
0
Un rapport des députés relève qu'il anticipe peu les évolutions de ses charges de personnel.


Si l'État ne maîtrise pas le nombre de fonctionnaires qu'il emploie et la rémunération qu'il leur verse, jamais il ne pourra contrôler son budget. Car les charges de personnel - 81 milliards d'euros de rémunérations et 38 milliards de pensions de retraites - représentent à elles seules 40 % des dépenses de l'État. Fort de ce constat, la Mission d'évaluation et de contrôle (MEC), présidée par les députés UMP Olivier Carré et PS David Habib, a travaillé avec trois députés (l'UMP Marc Francina, le PS Bernard Derosier et l'UMP Charles de la Verpillière) sur la masse salariale de la fonction publique. Conclusion de leur rapport présenté hier en commission des finances: l'État doit devenir meilleur gestionnaire.

Moins de départs à la retraite à l'avenir

Premier exemple: les ministères recrutent des fonctionnaires plus qualifiés, et donc mieux payés, en remplacement de ceux qui partent à la retraite. De quoi réduire l'ampleur des économies p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant