L'Etat juge l'offre actuelle de GE sur Alstom insuffisante

le
8
L'ETAT JUGE L'OFFRE ACTUELLE DE GE SUR ALSTOM INSUFFISANTE
L'ETAT JUGE L'OFFRE ACTUELLE DE GE SUR ALSTOM INSUFFISANTE

PARIS (Reuters) - L'Etat français ne peut accepter l'offre actuelle de reprise présentée par le groupe américain General Electric, qui ne porte que sur les activités d'énergie du groupe Alstom, a déclaré le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg.

"En l'état nous ne pouvons malheureusement pas souscrire aux propositions que vous avez faites, reposant sur la seule acquisition des activités d'Alstom dans le domaine de l'énergie", écrit-il dans une lettre adressée lundi au président de GE, Jeff Immelt, dont une copie a été obtenue par Reuters.

La branche énergie d'Alstom représente environ 75% du chiffre d'affaires total du groupe français, mais l'Etat s'inquiète du sort de la branche transport d'Alstom, qui fabrique les trains à grande vitesse (TGV).

"Nous ne pouvons que nous inquiéter de la séparation et de l'isolement de la branche d'Alstom spécialisée dans le transport ferroviaire, si GE s'en tenait au seul rachat de la partie énergie", observe le ministre de l'Economie.

Il demande ainsi à GE de céder à Alstom certaines de ses activités dans le transport comme les trains de fret et la signalisation, un secteur stratégique dans ce domaine d'activité.

Alstom a officialisé mercredi dernier un projet de vente à GE de ses activités dans l'énergie pour 12,35 milliards d'euros en numéraire en se donnant un mois pour conclure un accord et sans exclure néanmoins une éventuelle contre-offre de l'allemand Siemens. Il répondait ainsi aux exigences du gouvernement qui lui avait demandé de prendre le temps d'examiner d'éventuelles offres alternatives à celle de l'américain, en particulier celle de l'allemand Siemens.

Dans son courrier, Arnaud Montebourg demande également à GE de préciser ses engagements en matière d'emploi et de les garantir dans la durée.

Dans une lettre adressée fin avril à François Hollande, le président de GE s'était engagé, si son offre "était retenue, à accroître le nombre de ses emplois en France et à implanter dans l'Hexagone les siège mondiaux des activités réseaux, hydrauliques, éolien offshore et turbines vapeur.

Alstom étant une entreprise privée, l'Etat n'a guère de moyens de s'opposer directement à une décision du conseil d'administration en faveur de GE. Il tente toutefois de peser sur cette décision, en faisant valoir notamment que le groupe dépend largement des commandes publiques et qu'il dispose d'activités jugées par l'Etat stratégiques dans le nucléaire.

(Jean-Michel Bélot, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nono67 le lundi 5 mai 2014 à 23:23

    et voila le retour de l'économie administrée . Du coup ge va se retirer et c'est le contribuable qui devra payer la nationalisation . Il est complètement à la masse groslande . Montebourde est un dangereux egocentrique qui n' comme experience de l'entreprise que son cabinet d'avocat avec une secretaire . Il va falloir bien leur expliquer le 25 mai !!

  • d.e.s.t. le lundi 5 mai 2014 à 23:09

    Montebourg, combien d'années dans l'industrie? alors qu'il ferme sa grande g...!

  • M7097610 le lundi 5 mai 2014 à 22:49

    neutro, siemens propose de céder le ferroviaire à Alstom ! Faut suivre !

  • M7097610 le lundi 5 mai 2014 à 22:48

    Kron est pressé de vendre ! Il sait tellement qu'il n'aura bientôt plus rien à faire qu'il vient de se faire "élu" administrateur d'Aventis. En Angleterre, il n'aurait jamais passé le cap de 2003 ! Montebourg fait ce qu'il peut et a raison de s'inquiéter de la branche ferroviaire qui resterait toute seule et sans élan face à Siemens Bombardier etc ; je ne leur donne pas deux années ! Mais il devrait surtout obtenir la tête de cet incapable de K(r)on qui n'a rien fait pendant 10 ans !

  • neutro le lundi 5 mai 2014 à 22:30

    Mais de quoi le gouvernement se mêle-t-il, il aura bonne mine si GE laissait tomber et Alstom serait précipité dans les griffes de Siemens et resterait avec ses TGV pour seule activité...!

  • M2473957 le lundi 5 mai 2014 à 22:21

    Au passage quand Boursorama se penchera sur le problème des caractères qui sont ignorés sur lappli iPad comme les apostrophes...?

  • M2473957 le lundi 5 mai 2014 à 22:20

    Il ne ferait rien que vous hurleriez au scandale. De toute façon il ya ceux qui causent et ceux qui agissent. De tous côtés... Comme les patrons voyous... La ça cause moins... Cest que ça doit agir...

  • M2473957 le lundi 5 mai 2014 à 22:18

    Il ne ferait rien que vous hurleriez au scandale. De toute façon il ya se qui quà se et ceux qui agissent. De tout côtés... Comme les patrons voyous... La ça cause moins... Cest que ça doit agir...