L'État japonais dévoile son plan pour sauver Tepco

le
0
Tokyo prévoit de créer une structure pour aider l'opérateur de la centrale de Fukushima à indemniser les victimes de la catastrophe nucléaire. Les banques doivent renoncer à une partie de leurs créances.

L'État japonais y songeait et il l'a fait. L'opérateur de la centrale de Fukushima Tepco passe sous son contrôle. Le gouvernement nippon a en effet dévoilé vendredi les détails d'un plan de sauvetage financier afin de l'aider à indemniser les victimes de l'accident nucléaire qui a frappé le Japon le 11 mars dernier. «Le but de ce plan n'est pas de renflouer Tepco, a souligné ce vendredi le ministre japonais de l'Economie, mais de faire en sorte que les victimes soient dédommagées correctement». L'opérateur sera placé sous la surveillance d'une commission indépendante qui renforcera de fait l'influence du gouvernement sur la conduite de ses affaires. Le projet gouvernemental, vivement débattu au sein de l'équipe du Premier ministre de centre-gauche, Naoto Kan, doit encore être voté par le Parlement.

Entre 26 et 43 milliards d'euros d'indemnités pour les victimes

Ce plan prévoit notamment la création d'une structure financée à la fois par des fonds de l'Etat et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant