L'Etat islamique se retire du camp de Yarmouk en Syrie - témoins

le
0

par Suleiman al Khalidi AMMAN, 15 avril (Reuters) - Le groupe Etat islamique a retiré la plupart de ses combattants du vaste camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, à la périphérie de Damas en Syrie, après en avoir chassé une organisation rivale liée au Hamas, Aknaf al Maqdis, rapportent plusieurs témoins et un responsable palestinien mercredi. Après ce départ des hommes de l'EI, le Front al Nosra, branche syrienne d'Al Qaïda, devient le principal groupe insurgé présent à l'intérieur du camp, ajoutent-ils. Selon ces sources, plusieurs centaines de combattants de l'EI sont repartis vers leur bastion voisin de Hadjar Assouad, d'où ils avaient lancé au début du mois leur assaut pour s'emparer du camp, provoquant la fuite de nombreux résidents. Leur départ a été marqué par des accrochages avec les hommes d'Aknaf al Maqdis, qui leur sont idéologiquement opposés. Des combats sporadiques étaient encore signalés mercredi entre les deux groupes par deux témoins en lisière nord du camp. Situé à quelques kilomètres du coeur de Damas, le camp de Yarmouk, assiégé depuis des mois par les forces gouvernementales syriennes, abritait avant le début de la guerre, il y a quatre ans, plus de 150.000 réfugiés palestiniens. Le gouvernement syrien a estimé mardi que le site ne comptait plus que 6.000 habitants, alors que Damas et les Nations unies évaluaient jusqu'à présent à 18.000 le nombre de personnes vivant encore sur place. L'émissaire de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Damas, Anouar Abdoul Hadi, a déclaré que le Front al Nosra, était désormais le principal groupe armé dans le camp. Le groupe lié à Al Qaïda a été accusé d'avoir facilité l'entrée à Yarmouk des combattants de l'EI avec lesquels il partage la même hostilité envers Aknaf al Maqdis. Mais contrairement à l'Etat islamique, rapportent des témoins, le Front al Nosra n'était pas prêt à une confrontation militaire avec ses rivaux et n'a pas participé aux récents affrontements. (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant