L'Etat islamique revendique une attaque à Tripoli

le
0

TRIPOLI, 16 mars (Reuters) - Des partisans de l'organisation Etat islamique (EI) ont revendiqué un attentat commis dimanche à un barrage de sécurité dans un faubourg de Tripoli. Cinq policiers ont été blessés par l'explosion d'une bombe à un barrage situé à proximité de bâtiments des services de sécurité à Djanzour, à l'ouest de Tripoli, a dit un porte-parole des services de sécurité, Essam Nas. Des partisans de l'Etat islamique ont publié sur internet une photo d'un bâtiment des services de sécurité proche du barrage où, selon eux, a eu lieu l'explosion. L'Etat islamique, qui contrôle une partie de l'Irak et de la Syrie, tente de s'implanter en Libye en profitant du chaos lié à la présence de deux gouvernements rivaux trois ans et demi après le renversement de Mouammar Kadhafi. Des groupes islamistes libyens ont proclamé leur allégeance à l'EI ces derniers mois et ils ont revendiqué plusieurs actions spectaculaires, notamment l'attaque de l'hôtel Corinthia en janvier à Tripoli, qui a coûté la vie à cinq étrangers et quatre Libyens, puis la décapitation de 21 coptes égyptiens. ID:nL6N0V637O ID:nL5N0VP10F Dimanche soir, une explosion apparemment due à une voiture piégée a fait un mort devant le camp d'une brigade armée dans un faubourg de Misrata, a rapporté un habitant. Troisième ville du pays, Misrata est le fief du mouvement "Aube libyenne", qui s'est emparé en août de la capitale Tripoli, contraignant le gouvernement élu et reconnu par la communauté internationale à se réfugier dans l'est de la Libye. (Ahmed Elumami et Feras Bosalum; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant