L'Etat islamique revendique le crash d'un avion russe en Egypte

le
1

(Actualisé avec commentaires Russie) LE CAIRE/MOSCOU, 31 octobre (Reuters) - Un groupe affilié à l'Etat islamique (EI) en Egypte a revendiqué la responsabilité du crash d'un Airbus de la compagnie russe Metrojet dans le Sinaï samedi matin dans un communiqué diffusé par ses partisans sur Twitter. Le ministre russe des Transports, Maxime Sokolov, a estimé que cette information ne pouvait être crue. "Maintenant, dans divers médias, il y a une information selon laquelle l'avion russe aurait été abattu par un missile antiaérien, tiré par des terroristes. Cette information ne peut être considérée comme exacte", a déclaré le ministre cité par l'agence Interfax. Auparavant, des sources au sein des services de sécurité égyptiens avaient indiqué que les premiers éléments de l'enquête suggéraient que l'avion s'était écrasé en raison d'un problème technique. La revendication de l'EI a également été diffusée sur le site internet Aamak qui sert d'agence de presse semi-officielle pour Daech. "Les combattants de l'Etat islamique ont pu abattre au-dessus de la province du Sinaï un avion russe qui transportait plus de 200 croisés russes. Ils ont tous été tués, que Dieu en soit remercié", lit-on dans le communiqué diffusé sur Twitter. L'autorité de régulation de l'aviation russe, Rosaviatsia, a déclaré ne pas voir pour l'instant de raison de mettre le crash de l'Airbus sur le compte d'une défaillance technique, d'une terreur de l'équipage ou d'actes externes, indique l'agence de presse RIA. "Jusqu'à ce qu'il y ait une preuve fiable sur les circonstances de ce qui s'est passé, cela n'a aucun sens de mettre en avant et de discuter de telle ou telle version", a déclaré Rosaviatsia dans un communiqué diffusé par RIA. (Mostafa Hashem et Jason Bush; Danielle Rouquié pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le samedi 31 oct 2015 à 17:23

    une bombinette et on n'en parle plus de ces crasseux barbus