L'Etat islamique relâche 350 Yazidis dans le nord de l'Irak

le
0

KIRKOUK, Irak, 17 janvier (Reuters) - L'organisation Etat islamique a libéré samedi environ 350 membres de la minorité yazidie qu'elle détenait en captivité depuis des mois dans le nord de l'Irak. Il s'agit pour l'essentiel de personnes âgées, malades ou handicapées. Des bébés atteints de maladie grave figurent aussi parmi les ex-captifs qui ont atteint la ville de Kirkouk, contrôlée par les Kurdes d'Irak, rapporte un journaliste de Reuters présent à leur arrivée. Les djihadistes de l'Etat islamique, qui sont passés à l'offensive en juin dernier dans le nord de l'Irak, ont massacré, capturé ou réduit à l'esclavage des milliers de membres de cette minorité religieuse pré-islamique qu'ils considèrent comme des adorateurs du diable. L'un des Yazidis relâchés samedi, un septuagénaire, a raconté que des combattants de l'EI leur avaient ordonné de monter à bord de cars. Ils redoutaient alors d'être exécutés, mais ils ont été conduits à Haouidja, une localité située au sud-ouest de Kirkouk qu'ils ont pu gagner par la suite. (Mustafa Mahmoud; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant