L'Etat islamique recule en Irak, dit l'armée américaine

le
0

WASHINGTON, 17 octobre (Reuters) - Les forces kurdes irakiennes reprennent de plus en plus de terrain aux djihadistes de l'Etat islamique, qui se sont emparés de la majeure partie du nord-ouest du pays cet été, a assuré vendredi le général Lloyd Austin, chef du Commandement central (CentCom) de l'armée américaine, lors de sa première conférence de presse sur le sujet. "Ils font le nécessaire maintenant pour reprendre rapidement le terrain perdu", a déclaré l'officier, évoquant les opérations des forces kurdes dans le secteur du barrage de Mossoul et la prise, toujours par les peshmergas, du poste-frontière de Rabia. Les raids aériens de la coalition en Irak et en Syrie, a-t-il poursuivi, affectent par ailleurs les capacités de déplacement du mouvement et les grands rassemblements préalables aux offensives. Ces raids se multiplient autour de Kobani, ville kurde du nord de la Syrie assiégée depuis un mois par les djihadistes, où les cibles sont de plus en plus nombreuses avec l'arrivée de renforts, a souligné le général Austin. "Selon moi, l'ennemi a décidé de faire de Kobani son objectif principal (...) S'il continue à nous offrir des cibles majeures, comme il le fait dans le secteur de Kobani, nous ne manquerons pas de les viser", a-t-il souligné. La chute de la ville reste néanmoins toujours possible, selon lui. (David Alexander, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant