L'Etat islamique décapite sept hommes, trois femmes en Syrie-OSDH

le
3

BEYROUTH, 1er octobre (Reuters) - L'Etat islamique a décapité sept hommes et trois femmes en zone kurde dans le nord de la Syrie, a annoncé mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Une partie de ces décapitations a pour but de faire peur aux habitants qui résistent à l'avancée de l'EI, a précisé l'OSDH, une ONG basée à Londres et qui fournit des informations au quotidien sur la situation en Syrie. Le chef de l'OSDH, Rami Abdulrahman, précise que cinq combattants kurdes anti-EI, dont trois femmes, et quatre rebelles arabes syriens ont été pris et décapités mardi à 14 kilomètres à l'ouest de Kobani, ville kurde assiégée par l'Etat islamique à la frontière turque. Il a ajouté qu'un civil kurde avait également été décapité. "Je ne sais pas pourquoi ils ont été arrêtées ni pourquoi ils ont été décapités. Seul l'Etat islamique sait pourquoi. Ils veulent faire peur aux gens", dit le directeur de l'OSDH. Reuters n'a pu vérifier l'information sur le terrain. Les décapitations de combattants ennemis et de civils commises par l'EI en Syrie et en Irak ont souvent lieu en public avec pour message qu'aucune opposition, violente ou non violente, ne sera tolérée. (Oliver Holmes; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le mercredi 15 oct 2014 à 15:20

    dans 50 ans ce sera en Europe

  • M7097610 le mercredi 1 oct 2014 à 14:10

    pas sympa la censure... merci à Bush et ses copains d'avoir installé l'instabilité dans cette region. Une superbe réussite dont la Turquie doit les remercier tous les jours ! Un vrai cauchemard !

  • mipolod le mercredi 1 oct 2014 à 13:35

    L'EI règne en instaurant la terreur mais il périra par la terreur !