L'Etat islamique attaque deux ambassades à Tripoli

le
0

TRIPOLI, 13 avril (Reuters) - Des militants affiliés à l'organisation Etat islamique ont revendiqué l'attentat à la bombe commis dans la nuit de dimanche à lundi contre l'ambassade du Maroc à Tripoli de même que les coups de feu tirés quelques heures plus tôt contre l'ambassade de Corée du Sud. L'attaque contre la mission diplomatique sud-coréenne a fait deux morts, deux gardiens libyens chargés de la sécurité du bâtiment, et un blessé, a-t-on appris auprès des autorités libyennes et sud-coréennes. La bombe qui a explosé dans la nuit à l'entrée de l'ambassade du Maroc n'a pas fait de victime. Les revendications ont été diffusées via la plate-forme Twitter. Elles n'ont pu être authentifiées dans l'immédiat. Depuis le début de l'année, exploitant le chaos politique dans un pays où s'affrontent deux gouvernements distincts, les islamistes libyens se réclamant de l'Etat islamique ont revendiqué plusieurs attentats meurtriers en Libye. Fin janvier, neuf personnes ont été tuées dans l'attaque de l'hôtel Corinthia à Tripoli; à la mi-février, l'EI a diffusé une vidéo de la décapitation de 21 chrétiens coptes d'Egypte. Ils ont également revendiqué plusieurs attentats contre des ambassades à Tripoli. La plupart des missions diplomatiques étrangères se sont retirées de la capitale libyenne pour des raisons de sécurité. Le gouvernement officiellement reconnu par la communauté internationale s'est pour sa part réfugié dans l'est du pays. Un autre gouvernement non reconnu est en place à Tripoli. (Feras Bosalum, Hani Amara et Ulf Laessing; Danielle Rouquié et Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Henri-Pierre André)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant