L'Etat islamique a exécuté 700 membres d'une tribu syrienne

le
0

(Actualisé avec déclarations) BEYROUTH/AMMAN, 17 août (Reuters) - Les djihadistes de l'Etat islamique ont exécuté 700 membres d'une tribu de l'est de la Syrie au cours des deux semaines écoulées, en grande majorité des civils, annoncent samedi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et des militants d'opposition. L'OSDH, qui tient le compte des violences depuis le début du conflit syrien en mars 2011, dit avoir appris de sources fiables que nombre de membres de la tribu Al Cheitaat, originaire de la province de Daïr az Zour, avaient été décapités par les islamistes. Le conflit entre l'Etat islamique (EI) et la tribu Al Cheitaat, qui compte environ 70.000 membres, a éclaté après la prise de contrôle de deux gisements de pétrole par les djihadistes en juillet. "Tous ceux qui ont été exécutés étaient des Al Cheitaat", a déclaré le directeur de l'OSDH, Rami Abdelrahman, joint par téléphone. "Certains ont été arrêtés, jugés et tués." L'EI contrôle environ un tiers de la Syrie, des territoires situés pour l'essentiel en zones rurales dans le Nord et l'Est. Un opposant présent à Daïr az Zour et souhaitant rester anonyme, raconte que 300 hommes ont été exécutés en une seule journée à Ghraneidj, un des trois bastions où est implantée la tribu, lors de la prise de la ville par l'EI cette semaine. Un autre militant d'opposition de Daïr az Zour précise que les habitants des villes où se trouvent la tribu Al Cheitaat ont reçu l'ordre de partir dans les trois jours. "Ceux qui ont été exécutés durant l'assaut du secteur d'Al Cheitaat sont environ 300. Les autres ont été tués au cours des combats", a-t-il dit à Reuters sur le sceau de l'anonymat. Les civils qui fuient les localités où est implantée la tribu ont trouvé refuge dans d'autres villages ou sont partis en Irak, a-t-il ajouté. La guerre civile en Syrie a fait plus de 170.000 morts en un peu plus de trois ans. L'insurrection contre le président syrien Bachar al Assad, un alaouite soutenu par des milices chiites d'Irak et du Liban, est divisée entre plusieurs groupes rivaux. L'Etat islamique est apparu comme le plus puissant d'entre eux. L'Etat islamique a sommé les tribus de Syrie et d'Irak de faire allégeance ou de combattre. Vendredi, une vidéo diffusée sur YouTube a montré des hommes se présentant comme originaires des localités Al Cheitaat de Kichkeih et Abou Hammam promettant leur soutien total à l'EI. Le chef de la tribu des Al Cheitaat, le cheikh Rafaa Aakla al Radjou, a appelé les autres tribus à combattre l'EI. "Nous appelons les autres tribus à nous soutenir car elles sont les prochaines sur la liste. Si (l'EI) nous bat, elles seront la prochaine cible", a-t-il dit dans un message vidéo diffusé sur YouTube. (Tangi Salaün et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant