L'Etat français va financer la recherche sur l'intelligence artificielle

le
1

Au terme de deux mois de travail par des groupes de chercheurs, d'universitaires et d'entrepreneurs, François Hollande a remis un rapport "France IA" donnant les orientations à suivre en matière d'intelligence artificielle (IA). Le Président a annoncé une enveloppe de 1,5 milliards d'euros sur dix ans, dans le cadre du programme d'investissements d'avenir, pour mettre la France au c½ur de la compétition internationale.

L'Etat français va financer la recherche sur l'intelligence artificielle
L'Etat français va financer la recherche sur l'intelligence artificielle

Plus de 500 contributeurs

Si l'on semble reconnaitre au plus haut sommet de l'Etat que cette question a trop longtemps été laissée de côté, Bercy et tout le gouvernement semblent résolus aujourd'hui à rattraper le temps perdu. C'est dans cette optique qu'a été lancé le 20 janvier dernier par Thierry Mandon, secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, et Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique et à l'innovation, le projet "France IA". 17 groupes de travail et pas moins de 559 contributeurs se sont ainsi réunis pour réfléchir et proposer des actions de politique publique visant à développer l'IA en France. Chacun des groupes de travail était dirigé par deux responsables, l'un issu de la recherche publique et l'autre du monde de l'entreprise. Des sujets transversaux comme la formation des experts en IA, la sécurité et la souveraineté nationale ont été traités, ainsi que d'autres plus spécifiques sur la finance, les véhicules autonomes, les villes intelligentes ou la robotique.
Enfin, une cartographie "très précise" de l'IA en France a été établie, a rappelé Thierry Mandon, "qu'il s'agisse de sciences dures ou sociales. Nous avons pu ainsi localiser et identifier, partout sur le territoire, 5 300 chercheurs".

Une cinquantaine de recommandations

Le rapport remis au président de la République le 21 mars à la Cité des Sciences et de l'Industrie définit les objectifs et les financements et expose 59 recommandations pour faire de l'IA un véritable levier de croissance. Les mesures proposées concernent notamment l'instauration d'un enseignement de l'IA dès l'école primaire et plus généralement d'améliorer la prise en compte dans la formation des diverses problématiques liées à l'IA, qu'elles soient scientifiques, économiques ou sociétales. Un assistant conversationnel intelligent pour les services publics, baptisé MarIAnne, devrait par exemple voir le jour. Un avatar en temps réel du réseau énergétique français doit également être créé. Sur le plan économique, il est par ailleurs préconisé la défiscalisation du rachat des startup de l'IA par les grands groupes français.
La liste complète des recommandations est disponible sur le site du gouvernement.

Soutenir les initiatives

"Les nations qui maîtriseront l'IA seront les puissances de demain" a lancé François Hollande. Pour cela les politiques publiques doivent servir les startups du secteur, comme cela est fait aux Etats-Unis, en Chine ou en Corée du Sud. "D'un côté on dispose d'un vivier de très bonnes écoles et de chercheurs réputés dans le monde entier et de l'autre de startup, de PME et de grands groupes qui ont besoin de leurs compétences. Mais la connexion ne se fait pas naturellement entre ces deux mondes" clame Bercy. Il était urgent de fédérer ces deux univers. Le risque que les Gafa partis avant tous les autres nous privent de nos meilleurs cerveaux dans ce secteur clé pour la souveraineté économique et technologique est bien réel".
Il est donc nécessaire de soutenir les initiatives des 270 startup françaises spécialisées dans l'IA. Le gouvernement prévoit même d'en financer 10 d'entre elles, via des ressources publiques et privées, à hauteur de 25 millions d'euros chacune d'ici 5 ans.

Trucs et astuces

278 millions d'euros ont été levés par les 270 startup françaises en IA. La France est la deuxième destination des investissements dans ce domaine derrière la Grande-Bretagne (581 millions d'euros) mais devant l'Allemagne (187 millions) et la Belgique (110 millions).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gacher il y a 8 mois

    pour les politiques, c'est l'intelligence tout court qui manque.