L'État fait sa révolution numérique 

le
1
Du budget à la qualité de l'air, toutes les données publiques seront disponibles sur le Net.

Peut-être la fin d'une gabegie moderne. Jusqu'à présent, chaque ministère, chaque région, chaque département construisait son propre monde informatique. Sans rien mutualiser ou presque. À chacun son projet titanesque, ses logiciels rachetés et ses armadas de techniciens dédiés. L'État dépensait ainsi 3 milliards chaque année, tout comme les collectivités locales, selon le spécialiste Maurice Ronai, de l'École des hautes études en sciences sociales. Depuis le printemps, la mutation est en cours dans les services de l'État qui s'est pour la première fois doté d'une direction informatique unique. «C'est un vrai changement de culture. Et la rationalisation est en marche», assure son directeur Jérôme Filippini.

Lundi, une autre révolution s'annonce : les données publiques vont être mises à disposition des internautes. Les budgets des ministères, les dépenses de fonctionnement du gouvernement, des institutions culturelles, le détail du patrimoine de l'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mbaudcho le vendredi 2 déc 2011 à 22:22

    Il était temps ! Il y aura tellement d'économies à faire.