L'État «fait les poches» des partenaires sociaux

le
0
Le gouvernement se sert dans les fonds paritaires pour limiter son déficit. Syndicats et patronat s'insurgent.

«Hold-up» pour les uns, «ponction illégale» pour les autres... Syndicats et patronat ne décolèrent pas. Le gouvernement a pris la «mauvaise habitude» de se servir dans les organismes qu'ils gèrent ensemble, pour financer quelques-unes de ses mesures ou, tout simplement, pour renflouer les caisses de l'État. La technique a toujours existé, quelle que soit la majorité. Mais elle a tendance à devenir plus fréquente avec l'envolée des déficits.

«C'est un mauvais coup porté au paritarisme, au moment où on essaye de le rénover», se plaint Benoît Roger-Vasselin, le président de la commission des relations du travail au Medef, qui négocie actuellement avec les syndicats sur le sujet. «C'est un vrai scandale qui pose aussi un problème de forme, abonde Laurent Berger, le «M. Emploi» de la CFDT. On découvre les transferts au dernier moment et le gouvernement ne cherche jamais à se justifier.» L'addition se monte, rien que pour cette année, à plusieurs centain

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant