L'Etat étudie la privatisation de la Française des Jeux-Le Monde

le
4

(Actualisé avec déclarations du président de la FDJ) PARIS, 17 septembre (Reuters) - Le gouvernement étudie la possibilité de privatiser la Française des Jeux, organisateur du Loto et de nombreux jeux à gratter, écrit mercredi Le Monde. Selon le quotidien, l'Agence des participations de l'Etat a lancé une consultation en ce sens cet été auprès de banques d'affaires. "Aucune décision n'est encore prise", précise Le Monde. Le président de la Française des Jeux, dont l'Etat détient 72% du capital, déclare au Monde ne pas avoir été saisi officiellement d'un tel projet. "Mais il est normal qu'il y ait des réflexions", ajoute Christophe Blanchard-Dignac. Interrogé sur la valeur de l'entreprise, il répond que "les banquiers d'affaires parlent de 300 à 400 millions d'euros pour 20% du capital". Christophe Blanchard-Dignac, dont le troisième mandat à la tête de FDJ s'achève en octobre, est candidat à sa propre succession. Sollicités par Reuters, le ministère des Finances et la Française des Jeux n'ont fait aucun commentaire dans l'immédiat. Voir aussi : * L'Etat actionnaire précise sa doctrine ID:nL5N0KP29L (Jean-Baptiste Vey, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tropfort le mercredi 17 sept 2014 à 15:55

    Sont fêlés ??? Qu'ils fassent plutôt des réformes structuerelles. ils me font de plus en plus peur car ils semblent ne pas se nourrir de leurs bourdes...

  • benoitdh le mercredi 17 sept 2014 à 15:54

    Elle va partir aux mains d'investisseurs étrangers dans les 2 ans si elle est privatisées!

  • M9244933 le mercredi 17 sept 2014 à 15:49

    Encore un exemple du court-termisme hallucinant de nos gouvernants. La FDJ lui rapporte env 3 milliards de bénéfices pour sa part de 75 % tous les ans. Ils vendraient les bijoux de famille pour leurs dépenses de fonctionnement monstrueuses. Comme si une entreprise vendait une machine pour être capable de payer ses cadeaux d'entreprise.

  • LeRaleur le mercredi 17 sept 2014 à 15:39

    Surtout pas, cette privatisation ira entre les mains de la M**a**fia.

Partenaires Taux