L'État et une commune se disputent la Vierge

le
0
Une statue de la Vierge se retrouve dans un imbroglio juridique après que le maire d'une commune de Haute-Savoie l'eut vendue pour faire taire la révolte des militants de la laïcité. La préfecture a saisi le tribunal administratif.

Une statue de la Vierge Marie est au centre d'un bras de fer entre l'État et la petite commune de Publier en Haute-Savoie. La préfecture a saisi le tribunal administratif de Grenoble pour s'opposer à la décision de la municipalité de déclasser une parcelle communale où avait été installée en 2011 une statue de la Vierge. La parcelle et l'icône sont situées dans un parc public, ce qui rend «la man½uvre impossible» puisque «le bien est toujours utilisé par le public ou affecté à un service public», selon Jean-Yves Le Merrer, sous-préfet de Thonon-les-Bains.

La statue de Notre-Dame du Léman avait fait controverse lors de son installation par le maire en août 2011 car la municipalité n'avait pas organisé de débat préalable de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant