L'Etat est contraint de ne pas casser la consomation des ménages

le
0

DECRYPTAGE - En voulant à la fois soutenir la demande et dynamiser l'offre, l'exécutif est engagé dans un véritable exercice d'équilibriste.

À l'inverse de l'Allemagne qui s'appuie depuis dix ans sur une base industrielle forte et a fait le choix de la consolider en faisant de profondes réformes de compétitivité, le modèle français a longtemps reposé - et repose toujours - sur la consommation des ménages. Une stratégie qui lui a permis de traverser les turbulences, y compris pendant la dernière crise. Le modèle social redistributif a joué favorablement sur le pouvoir d'achat des Français qui, en puisant raisonnablement dans leur épargne abondante, ne se sont jamais nettement détournés de leurs habitudes de consommation. Ainsi, avec une récession contenue à 2% en 2009, la France n'est pas tombée aussi bas que certains de ses voisins. Revers de la médaille, ce modèle l'empêche aujourd'hui de rebondir autant qu'eux. Car le pays manque d'autres véritables ressor...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant