L'État enclenche la succession de Lauvergeon chez Areva 

le
0
La commission de déontologie examine mercredi la candidature confirmée par l'Elysée d'Alexandre de Juniac, le directeur de cabinet de la ministre de l'Economie.

À peine clos le feuilleton de l'augmentation de capital qu'un nouveau front s'ouvre chez Areva: celui de la succession d'Anne Lauvergeon à la tête du groupe français leader mondial du nucléaire. L'État vient d'enclencher le processus, alors que le mandat de l'actuelle présidente du directoire - aux commandes depuis dix ans - arrive à son terme en juin prochain.

Le comité de nomination du conseil d'administration s'est arrêté sur quelques noms. Celui du directeur de la stratégie d'EADS Marwan Lahoud, celui aussi de l'ancien patron de Thales Denis Ranque. Et surtout celui de l'actuel bras droit à Bercy de la ministre de l'Économie, Christine Lagarde, Alexandre de Juniac. Ce dernier a déposé un dossier à la commission de déontologie de la Fonction publique - cette instance qui doit donner son accord aux fonctionnaires et membres de cabinets ministériels qui font le choix de quitter la fonction publique pour occuper des fonctions dans le privé - «par respect des princip

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant