L'État contient la dette publique au troisième trimestre

le
0
Les créances de l'État ont diminué de 3,6 milliards d'euros, à 1688,9 milliards d'euros à fin septembre. La dette s'élève à 85,3% du produit intérieur brut, proche de l'objectif pour l'année 2011.

La dette se situe encore dans les clous fixés par le gouvernement. À fin septembre, la dette publique a reculé de 3,6 milliards d'euros, à 1688,9 milliards d'euros, selon l'Insee. Elle s'élève à 85,3% du produit intérieur brut, en recul de 0,9 point, c'est-à-dire proche de l'objectif pour fin 2011 de 85,5% du PIB.

La bonne tenue de la dette de juin à septembre s'explique par «un désendettement de l'administration centrale», note l'Insee. L'État a pu racheter pour 18,8 milliards d'euros de dette à long terme qu'il avait émis par le passé grâce à l'accumulation de trésorerie au trimestre précédent. Dans le même temps, il n'a accru sa dette de court terme qu'à hauteur de 6,9 milliards d'euros. De son côté, la sécurité sociale a vu sa dette augmenter de 5,6 milliards d'euros sur le troisième trimestre.

L'État a vu d'autre part la valeur de ses participations dans les entreprises cotées (comme Renault ou EDF, par exemple) fondre de 14,6 milliards d'euros sous

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant