L'Etat condamné en Polynésie pour ses essais nucléaires

le
0
L'ETAT CONDAMNÉ POUR SES ESSAIS NUCLEAIRES EN POLYNESIE
L'ETAT CONDAMNÉ POUR SES ESSAIS NUCLEAIRES EN POLYNESIE

PAPEETE (Reuters) - Le tribunal administratif de Papeete a condamné l'Etat français à verser au total environ 276.000 euros d'indemnités aux ayants droit de deux anciens travailleurs de Mururoa, où la France procédait autrefois à des essais nucléaires, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Le premier était un manoeuvre employé à Mururoa et à Fangataufa, qui aurait été exposé aux retombées de huit essais nucléaires atmosphériques entre 1968 et 1975. Il est décédé en 2004 des suites d'un cancer du poumon qui s'était déclaré un an plus tôt.

Cet ancien gros fumeur avait arrêté de fumer à 50 ans et le tribunal a considéré que la cigarette seule ne pouvait être rendue responsable de son décès.

L'Etat devra verser un peu plus de 65.000 euros à sa veuve.

Le second travailleur concerné est décédé en janvier dernier d'une leucémie qui s'était déclarée dès 1990. Il aurait été exposé à des rayons ionisants entre 1966 et 1981.

En septembre 2014, le tribunal avait reconnu les droits de cet ancien travailleur à obtenir réparation mais il avait aussi demandé une expertise pour évaluer les préjudices subis pendant plus de vingt ans de maladie déclarée invalidante à 85%.

La victime étant décédée avant la remise de ce rapport, le tribunal a condamné l'Etat à payer à ses héritiers une somme d'environ 210.000 euros.

L'Etat peut faire appel de ces deux décisions.

(Daniel Pardon, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant