L'Etat conclut un pacte d'actionnaire avec EADS

le
0
L'ÉTAT CONCLUT UN PACTE D'ACTIONNAIRE AVEC DASSAULT AVIATION
L'ÉTAT CONCLUT UN PACTE D'ACTIONNAIRE AVEC DASSAULT AVIATION

PARIS (Reuters) - L'Etat français a acquis une action de l'avionneur Dassault Aviation ce qui lui permettra de peser plus directement sur les décisions stratégiques de l'avionneur en vertu d'un pacte d'actionnaires conclu avec le groupe EADS.

Ce pacte d'actionnaires, relevé par le quotidien Le Monde, a été conclu le 21 juin avec EADS, qui détient 46,32% du constructeur du Rafale.

L'Etat était déjà indirectement actionnaire de Dassault Aviation, puisqu'il détient 12% d'EADS, la maison-mère d'Airbus. Il avait déjà obtenu un droit de préemption sur la participation d'EADS dans Dassault Aviation lors de la réorganisation de la gouvernance du groupe européen entrée en vigueur début avril.

Dans son avis publié mardi, l'AMF souligne que l'Etat n'envisage pas de prendre le contrôle de Dassault Aviation, ni même d'acquérir des actions supplémentaires du groupe ou d'obtenir des changements dans la stratégie de l'avionneur.

Dassault Aviation n'a fait aucun commentaire sur cette opération.

La Cour des Comptes avait estimé en avril que l'Etat devait réfléchir au rôle que doit jouer Dassault Aviation, dont le poids dans le secteur français de la défense s'est renforcé au fil des ans.

Dassault Aviation, dont l'actionnaire majoritaire est la holding familiale Groupe industriel Marcel Dassault (GIMD), avec 50,55% du capital, est le premier actionnaire industriel de l'équipementier aéronautique Thales, qui détient lui-même 35% du constructeur naval DCNS.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant